Dévoilez Mon 8èm art

Publié le par accent circonflexe

nadia2

«Faire le point sur l’accent».

Voilà le titre que j’ai imaginé pour écrire un livre. Un livre qui parlerait de quelqu’un, d’un ami que nous avons peut-être en commun.
Comme si j’en étais capable. Comme si moi je pouvais réaliser ce fantasme de créer un lien entre ce monde et moi, un lien que chacun pourrait tenir entre ses doigts, que chacun pourrait réciter à ne plus en avoir de souffle, que chacun pourrait admirer, partager, aimer jusqu’à s’en lasser.
J’en suis incapable, je suis coincée, laissant mon imagination débordé, me submergé, et voilà que je me noie, je n’ai plus d’air, je ne respire plus.
Les doigts paralysés, mon stylo brûlant de peur que je ne le touche, que j’y arrive, que j‘en soit capable. Il veut me priver de ce lien, il ne me laissera jamais terminé. Je le hais.
Je suis comme une histoire sans fin, des chapitres de vies ici et là, à n’en plus finir, c’est bien ça le problème… des histoires à n’en plus finir, des histoires éternelles. 
Revenons en à lui.
Je lui ai dit que j’écrirais un livre sur lui. Mais dans quel pétrin je me suis mise, comment écrire un livre sur quelqu’un dont je ne sait rien ?
Lui inventé une vie ? Cela aurait était possible si seulement il n‘avait était que le fruit de mon imagination.
Mais il existe, il est bien réel. Mister mystère, comme j’aime l’appelé en secret. 
Un être si mystérieux, si secret. Un être comme je n’en ai jamais connu auparavant, d’un autre monde, je serait prête à parier qu’il nous vient d’ailleurs. 
Je ne vais pas vous faire son éloge, j‘en serai incapable, je ne suis pas à la hauteur.
Mes mots, mes pensées, rien ne pourrait traduire ce qu’il est, encore moins qui il est.

Oui j’avoue, j’ai de l’admiration pour lui, de l’admiration pour un homme dont je ne sais rien et tout à la fois. 
Il m’est impossible de vous le décrire, mais je pourrais faire autre chose pour vous. 
Je pourrais vous le faire ressentir, vous donnez l’illusion d’approcher l’inaccessible, c’est excitant n’est-ce pas ?
Mais une fois passer cette excitation, que vous restera-t-il à part cette sensation de frustration ? 
Frustrer de n’avoir pu y parvenir, d’avoir manqué quelque chose. 
Je vais vous épargnez cette gêne mes chers amis et je vais en rester là. 
Mettre un point final à ce récit, et pour la première fois terminé une histoire qui n’aurait jamais dû commencer. Parce que ce qui est mystère doit rester mystère.


À toi mon cher ami. 
Et que le mystère règne.

Article écrit par mon amour inconnu, Ma chère « Nadia Aissat »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
<br /> <br /> vraiment c du waaaaaaaaaw wlh ça me touche vraiment que je pleure de joie et de chagrin de fascination et de frustration comme tu(elle) as deja dit!!waaaaaaaw<br /> <br /> <br /> merci vraiment mercii aman des ke tu termine ton livre publie le pour que je l'achete a tout prix!!!<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre