Tunisie, je t'aime mais, c'est toi, qui ne m'aimes pas

Publié le par accent circonflexe

chariot-bagage-aeroport.gif

Un de mes coins préférés en Tunisie, est sans aucun doute, l’aéroport,  je cherche même toujours l’occasion pour y aller, l’occasion pour glisser sur le seul carrelage brillant de la Tunisie et profiter pour monter dans les chariots des valises =)

La bas, je sens un peu d’air frais  avec la bonne architecture que ne vaut pas l’architecture de Santiago  Calatrava de l’aéroport  Lyonnais mais ça reste mieux que l’architecture sombre des rurales de la centre ville.

La dernière fois, ça était un jour d’hiver, j’ai été pour dire au revoir à une amie, et là dans un coin du café-bar, j’ai fait la connaissance de ses amis, on a bien appliqué la formule « l’ami de mon ami est mon ami » pour entamer une discussion « qu’es ce qu’il y a de mal dans notre Tunisie », une discussion   qui n’était pas aussi profonde:  Amira avec un malaise a exprimé le manque de professionnalisme, Chacha a bien saisi la différence au niveau de la formation entre la Tunisie et la France après une année dans les pavillons musicales d’une école parisienne par contre Hechmi, avec un caractère optimiste, pense qu’on n’a pas d’options qu’accepter les choses comme ils sont et trouver un plan d’adaptation, Mais dans tout ça, Adel a gardé encore plus de silence, avec des moindres interventions.

Entre un Hechmi adaptable, une Amira déterminante, une Chacha  interprète et un Adel  intercepte (le dernier, il peut etre un bon flic qui se cache derrière son visage enfantin) ; j’ai senti un peu l’indéfinition, non pas car je ne connais à peine ceux qui m’entourent, mais tout simplement car  je connais à peine mes regards à ce pays.

Sachant que j’aime bien les dos-d’ane  et les trous dans les rues principales Tunisiennnes (ça me fait même de l’ambiance en passant, je sens comme si je suis dans un manège ou un Rallye Paris-Dakkar) et comme j’aime aussi les ruelles noircies à 4h de matin qui me donne l’impression que je regarde un film d’horreur  en 3 dimensions.je demande encore l’intrigant dans ce pays.

Ce qui me met mal à l'aise, c’est certainement, ces vieux avec leurs sages paroles en apparence, avec leurs voix perturbées, qui disent « aimez Dieu, aimez le Plus, construisez des mosquées encore plus »,

J’aime les fleuristes mais non pas quand ils insistent, j’aime le nouveau métro vert mais pas quand son design moderne n’est pas aussi homogène avec le décor, J’aime l’odeur de la peau des gens dans les transports publiques mais pas d’exagération s’il vous plait, j’aime  le contact physique avec les gens de mon pays mais pas quand ça devient un harcèlement  sexuel, j’aime la spontanéité du tunisien  mais pas le sale caractère, j’aime sa naïveté mais pas son manque de culture 

Je t’aime, mais c’est toi qui ne m’aime pas.

img-1413535xh9g.jpg

 

 

Publié dans Tunisie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I
<br /> <br /> Ce que tu ecris bien et qu'est ce que ca me fait sourire... car tout ce que tu dis est tellement vrai . <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Magnifique juste magnifique !!<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> je t'adore bledi tunisie , c pour toi et graçe à toi je vie , je reviendrai un jour  nchallah , meme si j'ai passé bcp loin de toi , je reveint , tinquiette pas ...  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> <br /> j'aime bien ce que tu viens de dire , c tout a fait realiste j'aime les images employées ca a pris un ton ironique avec un critique doucement attaquant!!lol<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> aimer c inconditionnel, c sans mais, c jamais reciproque, du moins pas de l hardeur qon espere.. mais on aime, un point c tt, sans rien attendre en retour, etre aimé est une option, un lux<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre