Une laideur qui PUE

Publié le par accent circonflexe

Pue

 

 

 

« Chasteté bandante, pilosité fleurissante, « monstre-uation » appétissante, féminité musclée et mâchoire serrée…  Voila, je  vous présente en toute exclusivité, une fée qui pue des pieds !

Sans vouloir me vanter, du premier soir je l’avais emballée… arrêtez ! Ne m’applaudissez pas messieurs !  Dite ainsi, me diriez-vous, l’histoire est bien finie, mais l’histoire en elle-même est plus qu’une histoire de cul ! L’histoire en elle-même est celle d’un pied qui pue ! »

« Attention ! Doucement ! Pas encore, attends ! Laisse-moi une seconde ! D’accord, on reprend… mais merde, qu’est-ce que t’es con ! Mais non… te fâches pas, reviens ! Reviens, recule… c’est tout hercule ?! »

«  Voila, c’était fait… en une minute, je lui avais donné sa première et meilleure soirée… -Alors ? Jolie râleuse… tu peux dire que t’es heureuse !!

Vous pouvez dire que je suis décalé, mais je crois que j’aime ses pieds ! »

«  Il était à un beau visage près, d’être l’homme parfait… mince et élancé. Il avait de l’humour et savait parler. Des mais fines et maniérées, me diriez-vous qu’il était gay ?! Je dirais que des artistes il avait la sensibilité… normal ! Dans un bar d’artistes on s’est rencontré… Vous allez sûrement me juger, mais du premier soir il m’avait emballée !

Ne vous affolez pas mes dames… comme une demoiselle qui sait ce qu’elle fait, j’avais dit qu’il était mon premier !!

Il avait de l’adresse et des manières, puis-je même dire que c’était un as des préliminaires !! je m’apprêtais à me faire éjecter dans les airs…

Est-ce moi, ou me suis-je évanouie ? Une fois que ça avait commencé, c’était déjà fini !

Quel malheur ! Quel gâchis ! En rien mes mensonges n’avaient servi !!!

-          Chéri ?

-          J’aime tes pieds…

-          Chéri, j’ai à te parler…

-          Oui… tu disais ?

-          En fait. Sans vouloir te vexer. Ne le prends pas au premier degré… en fait, t’es pas mon premier !

«  Mesdames et messieurs. Vous ai-je déjà parlé, d’une fille qui pue des pieds ? »

«  Il était à un beau visage près, d’être l’homme parfait… mais grand dieu ! Qu’est-ce qu’il était laid !! 

Article de "JOE Rge'Sand"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article